Endesa, Foment del Treball et dialogue avec le gouvernement espagnol


Alors que Pere Aragonès et Pedro Sánchez prennent une photo sponsorisée par Foment del Treball y la Vanguardia, la facture d’électricité augmente à nouveau. Après le dernier épisode en pleine vague de froid – en janvier dernier avec des températures minimales l’électricité était plus chère de 28% – le nouveau mode de calcul de la facture est entré en vigueur. Résultat? Ce sera encore plus cher.

Et comme pour les grâces, qui répondent à l’idée que le dialogue est nécessaire entre les deux parties et mettra fin à l’unilatéralisme, voici les explications officielles sur la facture d’électricité : le prix est modifié en raison de la décongestion des lignes et pour encourager l’utilisation d’alternatives des horaires. La saturation de l’usage des lignes s’explique par une comparaison avec les embouteillages sur la route aux heures de pointe et la nécessité de pouvoir échelonner les trajets – comme si les gens pouvaient choisir à quelle heure quitter le travail et prendre la voiture ! -, et évite ainsi d’avoir à faire des travaux sur les lignes.

Conclusion, que la citoyenneté supportera à nouveau les coûts, malgré le fait qu’Endesa a réalisé des bénéfices de plus de 1 300 millions d’euros en 2020 ! Et malgré le fait que des organisations telles que la Commission nationale du marché des valeurs mobilières et la Commission nationale du marché et de la concurrence ont été le résultat de la volonté de générer un contrôle externe des marchés et des prix de l’énergie, la chaîne de noms, d’entreprises et de positions Le marché de l’énergie est l’expression ultime de l’oligopole et des portes tournantes. Seulement dans le cas d’ENDESA, les noms qui ont fait partie du Conseil d’administration illustrent l’équation : Luis de Guindos (PP) ; Elena Salgado (PSOE); José Maria Aznar (PP); Manuel Pizarro (PP) ; Pío Cabanillas Alonso (PP); Villa Rodolfo Martín (PP); David Madí Cenizo (CDC) ; Miquel Roca (CDC).

Ce sont les salles du pouvoir, les mêmes qui ont applaudi la photo de Sánchez avec Aragonès et les déclarations de Junqueras. Les mêmes qui en 2017 se sont rangés du côté des plus forts. Et n’imaginez pas un réseau complotiste. C’est un réseau de positions, de pouvoir, d’avantages et de volontés trouvés pour garder les choses en l’état. Des territoriaux à la répartition des richesses. En fait, ENDESA a été privatisée dans les années 1980, aux mains du gouvernement de Felipe González et avec le mantra de l’efficacité du secteur privé. Il finit par être directeur de Gas Natural jusqu’en 2015, et l’énergie devient un actif de marché qui n’est même pas contrôlé par le plus récent ministre de la Consommation du gouvernement le plus progressiste de l’histoire.

En pleine crise climatique, la reconquête de la propriété publique de l’énergie est essentielle, pour une santé démocratique. Et au milieu d’une crise territoriale, une politique démocratique doit se traduire par un référendum d’autodétermination.

La norme démocratique dépend de la répartition ou de l’accumulation du pouvoir, ainsi que de la capacité de collectiviser les décisions. Faites-les sortir des bureaux et des palais. Laissez les gens parler. D’énergie, de souveraineté nationale, de monarchie.

Et pour cela, il faudra forcer le gouvernement espagnol avec son propre agenda, le déborder pour qu’il cède à démêler les privilèges de tant de personnes.

Il y a une autre façon de vivre, et elle doit être le moteur de la construction d’un pays pour son peuple.


Source: ElDiario.es – ElDiario.es by www.eldiario.es.

*The article has been translated based on the content of ElDiario.es – ElDiario.es by www.eldiario.es. If there is any problem regarding the content, copyright, please leave a report below the article. We will try to process as quickly as possible to protect the rights of the author. Thank you very much!

*We just want readers to access information more quickly and easily with other multilingual content, instead of information only available in a certain language.

*We always respect the copyright of the content of the author and always include the original link of the source article.If the author disagrees, just leave the report below the article, the article will be edited or deleted at the request of the author. Thanks very much! Best regards!





Related Posts

Recommended

Trending